English (United States)  العربية (الأردن) Français (France)  Português (Portugal) پښتو (افغانستان)  درى (افغانستان)
jeudi 30 mars 2017..:: A propos de La MINURCAT » Historique::..Inscription  Connexion

[Tab:TabName]

 Text/HTML Réduire

 

 

Officiellement connu sous le nom de République du Tchad, le Tchad est un pays sans accès portuaire de l’Afrique centrale. Il est bordé au nord par la Libye, à l’est par le Soudan, au sud par la République centrafricaine, au sud-ouest par le Cameroun et le Nigeria et à l’ouest par le Niger. Avec 1.284.00 kilomètres carrés, le Tchad est le 21ème pays du monde en superficie. N’Djamena, la capitale, connue autrefois sous le nom de Fort-Lamy, est la plus grande ville du pays. Le Tchad abrite plus de 200 ethnies et de groupes linguistiques différents. En 2005, la population du Tchad était estimée à 10.146.000, avec un taux d’urbanisation de 25.8% alors que 74.8% des habitants vivent en zones rurales. La population du pays est jeune : 47.3% ayant moins de 15 ans. L’arabe et le français sont les langues officielles du pays. La monnaie du pays est le franc CFA. La religion musulmane est la plus pratiquée. La Constitution prévoit un Etat séculaire et garantit la liberté de religion ; les communautés religieuses différentes co-existent généralement sans problème.
 
Le Tchad a obtenu son indépendance sous le leadership de François Tombalbaye. Le mécontentement causé par sa politique envers les musulmans du nord occasionna une longue guerre civile en 1965. En 1979, les rebelles s’emparèrent de la capitale et mirent fin à l’hégémonie du sud. Cependant, les commandants rebelles luttèrent entre eux jusqu'à la victoire d’Hissène Habré contre ses rivaux. Il fut renversé en 1990 par le Général Idriss Déby Itno. Plus récemment, la crise du Darfour au Soudan déborda la frontière et déstabilisa le Tchad, avec des centaines de milliers de réfugiés soudanais vivant à l’intérieur du pays et autour des camps à l’est du pays. Le Tchad demeure tourmenté par la violence politique. En 2006 et 2008 les forces rebelles ont essayé de prendre la capitale par la force mais faillirent dans les deux occasions.
 
Le Tchad est un des pays les plus pauvres au monde ; la majorité de la population vit de l’élevage et d’une agriculture de subsistance. Depuis 2003, le pétrole est devenu la principale source de devises étrangères, remplaçant la traditionnelle industrie du coton. Néanmoins, le coton demeure un important produit d’exportation. Plus de 80% de la population tchadienne dépend d’une agriculture de subsistance et de l’élevage de bétail pour sa survie. Le Tchad exporte également un nombre élevé de bétail.
 
Depuis 2003, près de 240.000 réfugiés soudanais venant du Darfour, ravagé par la guerre, ont émigré à l’est du Tchad, s’ajoutant aux 45.000 réfugiés de la République centrafricaine. De plus, on compte quelques 180.000 tchadiens déplacés par la guerre civile de l’Est aggravant ainsi les tensions entre les différentes communautés de ces régions.

 

 


 Imprimer   
© 2009 Nations Unies   Conditions d'utilisation
Une erreur est survenue
Une erreur est survenue

  Confidentialité de l'information
Une erreur est survenue
Une erreur est survenue

DotNetNuke® is copyright 2002-2017 by DotNetNuke Corporation