English (United States)  العربية (الأردن) Français (France)  Português (Portugal) پښتو (افغانستان)  درى (افغانستان)
jeudi 30 mars 2017..:: ACTIVITÉS » Affaires militaires::..Inscription  Connexion

[Tab:TabName]

 Text/HTML Réduire
Le Groupe de Liaison Militaire (GLM) est mandaté par la résolution 1778  d’établir et de maintenir la liaison avec la force européenne EUFOR, les Armées Nationales du Tchad et de la République Centrafricaine (AN T/FACA), les Forces Françaises, les Missions des Nations Unies au Darfour/Soudan (UNAMID et UNMIS) et les Forces Multinationales de l’Afrique Centrale (FOMUC-CEMAC) en République centrafricaine. En maintenant ces réseaux de liaison, le GLM fournit les conseils militaires nécessaires au leadership de la mission et apporte à la MINURCAT une méthode d’appréciation de la situation militaire ainsi qu’une évaluation des risques et des menaces. Tout en apportant son appui à la police des Nations Unies et aux civils de la mission, le GLM encourage et contribue au développement d’un réseau civilo-militaire et aide à promouvoir une bonne communication et coordination avec les Organisations Internationales (OIs) et les Organisations non gouvernementales (ONGs) ayant des rapports avec la MINURCAT. Parallèlement, le GLM fournit des officiers militaires spécialisés au Centre des opérations conjointes (JOC) et au Centre d’analyse conjointe de la Mission (JMAC) qui contribuent au travail par une méthode d’appréciation de la situation, de communication, d’élaboration de rapports, de gestion de crise et d’analyse militaire. Les évaluations servent à soutenir un plan d’action intégrée et la prise de décision. Le GLM, de concert avec l’EUFOR, se tient prêt à élaborer des plans, sur demande du siège à New York afin d’assurer le suivi de la présence militaire internationale au Tchad et en République Centrafricaine.
 
L’un des plus grands défis du GLM consiste à maintenir un réseau de liaison fort et sûr en dépit des contraintes logistiques. Malgré ce défi, le GLM a renforcé la coopération tant sur le plan logistique qu’opérationnel avec l’EUFOR et ses partenaires tchadiens de la CONAFIT à tous les niveaux, échangeant des informations sur la méthode d’appréciation de la situation et les questions de sécurité. Le GLM a en outre augmenté les visites conjointes aux communautés afin d’établir des relations avec les autorités locales, renforcé la coordination des activités avec les principales agences d’aide humanitaire et établi un mécanisme de liaison militaire. Le GLM s’apprête à former le noyau de la composante militaire des Nations Unies dans les mois à venir.
 
Un total de 44 officiers de liaison a été déployé dans la zone d’opérations. Ces officiers sont en poste comme suit: neuf (9) à N’Djamena, huit à Abeche, quatre (4) officiers respectivement à Farchana, Goz-Beida, Iriba et Birao en République centrafricaine. Deux (2) officiers sont également déployés respectivement à Guereda au Tchad et à El-Fasher au Soudan. En outre, un officier est en poste au siège opérationnel de l’EUFOR au Mont Valérien en France tandis que trois autres officiers font partie respectivement du Centre d’analyse conjointe de la Mission (JMAC) et du Centre d’opérations conjointes (JOC) afin de mettre à contribution leur expertise militaire au leadership de la mission.
 
Pour de plus amples informations sur le GLM de la MINURCAT, veuillez contacter les personnes suivantes:
 
CMLO – Colonel Francois NDIAYE à  ndiayef@un.org.

Officier traitant, JMAC ­– Lieutenant Colonel Bahtiar JARASHEV à  jarashevb@un.org.

Personne  à contacter pour l’Administration et le Personnel – Major Md HAKIMUZZAMAN à  hakimuzzaman@un.org

 

 
 

 


 Imprimer   
© 2009 Nations Unies   Conditions d'utilisation
Une erreur est survenue
Une erreur est survenue

  Confidentialité de l'information
Une erreur est survenue
Une erreur est survenue

DotNetNuke® is copyright 2002-2017 by DotNetNuke Corporation